III-S'engager pour libérer le pays de l'occupant

 

A partir de la fin de l'année 1942, le vent tourne pour les armées du III Reich sur le front Russe. En effet, la bataille de Stalingrad  qui a débuté le 17 juillet 1942 met un coup d'arret à la progression des forces allemandes en Europe. Cette déstabilisation militaire  a permis dès 1943 de créer une alliance militaire entre  le Royaume -Uni de Churchill, les Etats-Unis de Roosevelt, l'URSS de Staline et la France Libre de de Gaulle.  Cette "Grande Alliance" a permis l'opération Neptune nom de code du  débarquement en Normandie. Conference casablanca

Conférence de Casablanca 1943

C'est à l'aube du 6 juin 1944 que les troupes Alliées débarquèrent sur le sol français par les plages d'Omaha beach, de Utah beach, de Juno beach et par la pointe du Hoc mais aussi par les airs en parachutant des soldats sur des villages français comme à Sainte-Mère-Eglise dans le but d'arriver le plus vite possible à Paris.      Normandie                  

Dans l'hexagone, les résistants ont préparé l'offensive en stockant des armes dans leurs propriétés et en retardant l'avancée allemande sur les côtes Normandes. Cette offensive a créé une brèche dans la zone occupée et le 26 août 1944 l'armée de Libération conduite par le Général de Gaulle défila sur les Champs-Elysées.


De gaulle paris

2013 4 affiche vive paris 081944 coll mrn

 

De plus un autre débarquement moins conséquent mais tout aussi important a été programmé dans le sud de la France en  de Provence, il a eu lieu  le 15 août 1944. Ce dernier a permis de libérer les villes de Marseille, Toulon, Nice des combattants fascistes puis de remonter le Rhône jusqu'à Lyon. Suite à cela les troupes allemandes qui occupaient la ville Grenoble ont fui le 21 août 1944. C'est ainsi que les FFI de Grenoble, avec l'aide du régiment sous les ordres du Général de Lattre de Tassigny, ont libéré la ville de leurs propres mains le 22 août 1944, obtenat par la suite le statut prestogieux de Compagnon de la Libération . Ainsi Grenoble est devenu l'exemple français de l'auto-libération.

 

GRENOBLE

Blason de la ville de Grenoble
Blason de la ville de Grenoble
                   

« Ville héroïque à la pointe de la résistance française et du combat pour la libération. Dressée dans sa fierté, livre à l'Allemand, malgré ses deuils et ses souffrances, malgré l'arrestation et le massacre des meilleurs de ses fils, une lutte acharnée de tous les instants. Bravant les interdictions formulées par l'envahisseur et ses complices, a manifesté le 11 novembre 1943, sa certitude de la victoire et sa volonté d'y prendre part. Le 14 novembre et le 2 décembre 1943, a répondu aux représailles et à l'exécution des chefs des mouvements de la résistance, par la destruction de la poudrière, de la caserne, de transformateurs et d'usines utilisés par l'ennemi. A bien mérité de la Patrie. »

(Grenoble, Compagnon de la Libération par décret du 4 mai 1944).

 

A l'échelle locale, la ville de Bourgoin-Jallieu, après une bataille éprouvante, les allemands capitulent et les groupes de résistants locaux (Secteur 7, Groupe Raisin, Bataillon Rémy,...) ont élevé le drapeau tricolore au-dessus de la "Kommandantur". Le plan d'action immédiate consistant à avancer le plus vite possible pour libérer le pays a fonctionné. 

 

Bj

23 aout libération de Bourgoin

 

C'est ainsi qu'au début de l'année 1945, la quasi-totalité du territoire français est libéré et l'Allemagne nazie capitule le 8 mai 1945.